Bienvenue

Le droit à la richesse individuelle est aujourd’hui sans limites. Et si ce droit à la propriété sans borne était au cœur de nos problèmes, surtout depuis la mondialisation et la financiarisation de l’économie qui procurent un immense pouvoir aux plus fortunés ? Alors qu’aucune autre solution ne semble à la hauteur pour combattre l’accroissement des inégalités, le délitement de notre socle social et la destruction de l’environnement.

 

Philippe Richard nous présente ainsi les raisons qui conduisent à une telle rupture et une proposition concrète pour sa mise en place : instaurer un plafond au patrimoine individuel, sur la base de la nationalité. Il pointe également les moyens considérables qu’une telle mesure offrirait pour relever avec succès nos multiples défis : réussir notre entrée dans la prochaine révolution industrielle et notre transition écologique, retrouver une confiance, une prospérité, des emplois de qualité et une démocratie vivante. 

 

Si ce projet semble radical, il s’agit avant tout d’aborder un sujet encore tabou, avec liberté et pédagogie, au-delà de nos idées préconçues, mais aussi avec audace puisqu’il se heurte au pouvoir en place.

 

 

L'objectif de cette démarche est simple : ouvrir un débat sur ce sujet, afin tout d'abord de modifier le rapport de force entre ceux qui détiennent le capital et tous les autres. Et, si besoin, proposer une rupture jusqu'à un referendum.

Ce processus sera sûrement long et ardu. Raison de plus pour commencer dès maintenant !

 

Bonne année 2017 à tou(te)s

 

Un programme !

 

 

Réveillons nous !

 

 

Un appel autour d'une proposition sur le droit à la fortune

 

    

Un premier livre est paru

"Abolir le droit à la fortune"

aux Editions Couleur livres

en janvier 2017,

en France, en Belgique

et en Suisse romande.

 

Un second projet est en cours "Les 20 boniments de nos très chers riches"

 

Partagez ce site



« Reconnais cette main ouverte, la main ouverte dressée comme un signe de réconciliation - ouverte pour recevoir, ouverte pour donner. »

Le Corbusier